Santé Québec

Ministère de la Santé et des Services sociaux – Accueil

Logo MSSS

  Santé Québec

La santé au Québec dans la seconde moitié du 20e siècle

Un système privé

Avant les années 1960, même si la santé est de juridiction provinciale, l’État québécois est à peu près absent du domaine de la santé, qui est plutôt l’affaire du domaine privé. L’État ne s’occupe que des plus démunis, ce qui laisse la grande majorité des citoyens sans protection sociale. Les communautés religieuses occupent une place centrale dans le soin des malades et administrent la plupart des hôpitaux québécois

Dans les années 40 et 50, les autorités religieuses, médicales et gouvernementales ont maintenu dans des institutions psychiatriques autour de 3,000 orphelins (environ) pour la plupart faussement étiquetés malades mentaux. Alors qu’un concordat existait entre l’Église et l’État , ils étaient internés au mépris de la loi et avec la complicité du corps médical . En institution ou sur les terres agricoles, la majorité des enfants ont servi de main d’œuvre gratuite et un grand nombre d’entre eux ont subi des sévices corporels ou ont été exploités 

Plusieurs témoignages relatent des situations qui s’apparentent grandement à la situation que subissaient les Orphelins de Duplessis: imposition de médication après avoir été déclaré atteint de problèmes mentaux sous des prétextes louches, violence physique et psychologique, déresponsabilisation des individus au lieu de favoriser l’émancipation, isolement et vie précaire des enfants au détriment d’une vie plus stable. Le système mafieux de Maurice Duplessis utilisait ces enfants pour toutes sortes de prétextes : marchandise sexuelle, main-d’œuvre à bon marcher pour faire pression à la baisse sur les conditions de travail, ou même, lorsque ces orphelins pouvaient voter, on les utilisaient comme puissance électorale en ‘achetant’ leur vote. Aujourd’hui, il n’y a plus d’orphelinats, et le pouvoir religieux s’est départi de ses responsabilités dans ce domaine social. Toutefois, il semble que la mafia moderne a comblé la place de l’Église et comme autrefois, l’État joue le rôle de protecteur et de garant du statuquo.

Le CPMDQ La Corporation des Praticiens en Médecines Douce du Québec

n fait, aux fins d’en préciser la nature et leur pertinence, nous proposons sept critères factuels pouvant faire l’objet de réclamations. Chacun de ces préjudices devra être évalué spécifiquement et séparément pour chacun des Enfants de Duplessis. 

1. Le faux diagnostic; 
2. L’internement illégal 
3. L’absence d’instruction 
4. L’exploitation économique 
5. Les agressions sexuelles ;
6. Les préjudices particuliers 
7. La perte de jouissance de la vie; 

Par ailleurs, le Protecteur du citoyen se préoccupe d’identifier le groupe de personnes désignées « les ». Il considère trois catégories de personnes pouvant être indemnisées: 

Les faux diagnostics des orphelins de Duplessis pourront être détruits

Les orphelins de Duplessis ont remporté une nouvelle victoire jeudi. Les faux diagnostics de débilité mentale à l’origine de tous leurs problèmes dans les années 1930 à 1960 pourront être détruits lors du processus de numérisation des dossiers de santé.

Les orphelins se mobilisent

Date de diffusion : 24 janvier 1993

En 1993, le Comité des orphelins et orphelines institutionnalisés de Duplessis (COOID) engage un recours collectif afin d’obtenir réparation de la part du gouvernement du Québec et des communautés religieuses responsables des hôpitaux psychiatriques. Créée en 1992, cette association est chargée de « revendiquer pour des milliers d’orphelins sans voix leur dignité et leurs droits et d’exiger que justice leur soit rendue ». Le juge André Denis de la Cour supérieure rejette ce premier recours collectif des orphelins. 

Les enfants illégitimes internés au Mont-Providence après 1955 grandissent dans un asile. Les contacts avec le monde extérieur sont presque inexistants : les grillages aux fenêtres et les clôtures qui entourent l’édifice attestent de cet enfermement.

Les enfants y côtoient arriérés mentaux et malades de tous acabits. Les orphelins travaillent régulièrement dans l’institution. Plusieurs enfants sont soumis à des traitements destinés aux malades mentaux : électrochocs, injections, camisole de force, cachot. Deux heures de classe par jour sont données par les religieuses aux enfants « éducables ».

En 1962, une commission d’enquête connue sous le nom de commission Bédard se penche sur la situation des hôpitaux psychiatriques dans la province de Québec. Le rapport révèle que les asiles sont surpeuplés et que la classification des « malades mentaux » est effectuée sans fondement scientifique. Les psychiatres responsables du rapport, dont le docteur Denis Lazure, critiquent âprement le système asilaire.

Peu après le dépôt du rapport, un mouvement de désinstitutionnalisation est amorcé : les orphelins internés, devenus des adultes, retrouvent leur liberté. D’autres n’ont pas attendu et se sont évadés des hôpitaux psychiatriques pour tenter de s’intégrer à une société qui leur est inconnue.

• Certains enfants internés se retrouvent sous la protection d’une religieuse dévouée qui réussit à établir un climat sain dans son département. Toutefois, pour de nombreux orphelins, la vie dans l’asile se résume à des heures de travaux forcés. Plusieurs témoignages font état de sévices corporels et d’agressions sexuelles. 

• Le rapport Bédard de 1962 révèle que, dans les hôpitaux psychiatriques, « l’évaluation de la déficience mentale du jeune malade laisse grandement à désirer avant et après son admission à l’hôpital ».



• Les auteurs du rapport estiment qu’au Mont-Providence environ 350 enfants, soit le tiers des patients de l’établissement, sont éducables et pourraient bénéficier d’une formation scolaire afin d’être réintégrés à la société. Or, l’hôpital ne compte que six professeurs, qui enseignent deux heures par jour. 

• En 1960, le docteur Alphonse Couturier, ministre de la Santé dans le cabinet Lesage, annonce la création d’une commission d’enquête sur les hôpitaux psychiatriques. La commission est présidée par le docteur Dominique Bédard.

• Les deux autres membres sont le docteur Denis Lazure, directeur du département de pédopsychiatrie à l’hôpital Sainte-Justine, et le docteur Charles Roberts, directeur du Verdun Protestant Hôpital et membre du comité d’experts de l’Organisation mondiale de la santé.

 Exemple des faux rapport médical des psychiatres de la république de Bananes du Québec.

L’hymne National du Mont-Providence

Ont apprenais deux chansons le latin 

1 Ah! si mon moine voulait danser

2 Marie Madeleine

3 Bonhomme bonhomme

4 V’là l’bon vent

5 Le p’tit avocat

6 C’est l’aviron

7 L’alouette du matin

8 Le bon roi Dagobert

9 Le temps des sucres

10 Souvenirs d’un veillard

11 Un Canadien errant

12 La chanson des blés d’or

13 Il faut croire au bonheur

14 Le petit Grégoire

15 Ah ! toi belle hirondelle

16 Élégie

17 Tu danses bien Madeleine

18 Le laboureur

19 Isabeau s’y promène

20 À la claire fontaine

21 La prière en famille

22 Ça fait peur aux oiseaux

23 J’entends le moulin

24 Mon merle

25 Sur la route de Berthier

–Volume 2

1 Au Bord De La Rivière

2 Dans Les Prisons De Nantes

3 L’épluchette

4 La Fontaine De Caraouet

5 La Chère Maison

6 Ne Fait Jamais Pleurer Ta Mère

7 Margoton

8 Envoyons D’l’avant Nos Gens

9 Vive La Canadienne

10 Chant Du Réveil Rural

11 Cadet Roussel

12 Le Marchand De Velours

13 Youpe ! Youpe ! Sur La Rivière

14 Dans Leurs Petits Sabots

15 Le Bal Chez Boulé

16 J’ai Du Bon Tabac

17 Fringue ! Fringue ! Fringue !

18 Au Fond Des Campagnes

19 C’est La Belle Françoise

toujours

17 C’était Anne de Bretagne

18 La bonne aventure, Ô gué!

19 Veillée rustique

20 Marie Calumet

21 Légende canadienne

22 J’ai un beau château

23 Madeleine Madelon

24 Les filles de Saint-Constant

25 Ferme tes jolis yeux

–Volume 4

1 Je le mène bien mon dévidoi

2 L’alouette chanta le jour

3 Le coeur de ma mie

4 J’ai tant dansé

5 Ô Carillon

6 Lettre de René Goupil à sa mère

7 Les noces de Maria Chapdeleine

8 Meunier tu dors

9 Gai lon la, gai le rosier

10 Il pleut bergère

11 Ô Canada, pays de mes amours

12 Quand j’étais chez mon père

13 La légende des flots bleus

14 Il était un petit navire

15 Marianne s’en va-t-au moulin

16 Alouette, gentille alouette

17 Le petit mousse

18 La chanson de l’adieu

19 Ma Normandie

20 Dors ma colombe

21 C’est maman

22 Rêves canadiens

23 La feuille d’érable

24 Ô Canada, Terre de nos aïeux

25 Les noms canadiens

 

1. Jules Bruyères – Ah! Si mon moine voulai…
2. Mariette Vaillant – Marie-Madeleine
3. Le Choeur de La Bonne Chanson – Bonhomme…
4. Le Quatuor Alouette – V’la le bon vent
5. Pierre Boutet – Le P’tit avocat
6. Les Grenadiers Impériaux – C’est l’aviro…
7. Marguerite Gignac – L’Alouette du matin
8. Le Trio Lyrique – Le Bon roi Dagobert
9. Robert Savoie – Le Temps des Sucres
10. Albert Viau – Souvenirs d’un vieillard
11. La Famille Brassard – Un canadien errant…
12. Jules Jacob – La Chanson des blés d’or
13. Jean Lecorre – Il faut croire au bonheur…
14. Albert Viau – Le Petit Grégoire
15. Jacques Labrecque – A toi, belle hironde…
16. Raoul Joubin – Elégie
17. Pierre Boutet – Tu danses bien Madeleine…
18. Paul-Emile Corbeil – Le Laboureur
19. Le Choeur de La Bonne Chanson – Isabeau …
20. La Quatuor Alouette – A la claire fontai…
21. Jules Bruyères – La Prière en famille
22. François Brunet – Ca fait peur aux oisea…
23. Violette Journeaux – J’entends le moulin…
24. Les Grenadiers Impériaux – Mon merle
25. Robert Savoie – Sur la route de Berthier…
1. Le Choeur de La Bonne Chanson – Au bord …
2. Jacques Labrecque – Dans les prisons de …
3. Jules Bruyères – L’Epluchette
4. Le Trio Lyrique – La Fontaine de Caraoue…
5. Jules Bruyères – La Chère maison
6. Lionel Parent – Ne fait jamais pleurer t…
7. Pierre Boutet – Margoton
8. Charles Marchand – Envoyons d’l’avant de…
9. Jean Lecorre – Vive la Canadienne
10. Le Choeur de La Bonne Chanson – Chant du…
11. Aline Giroux – Cadet Roussel
12. Le Quatuor Alouette – Le Marchand de vel…
13. Jules Bruyères – Youppe! Youppe! Sur la …
14. Simone Quesnel – Dans leurs petits sabot…
15. Robert Savoie – Le Bal chez Boule
16. Eve Gagnier – J’ai du bon tabac
17. Le Choeur de La Bonne Chanson – Fringue!…
18. Claude Létourneau – Au fond des campagne…
19. Jules Bruyères – C’est la belle François…
20. Albert Viau – La Cabane à sucre
21. Albert Viau – J’ai cueilli la belle Rose…
22. Jacques Labrecque – Le Fils du roi s’en …
23. Le Choeur de La Bonne Chanson – Notre-Da…
24. Anna Malenfant – Dans Paris, y-a-t’une u…
25. Jules Bruyères – Le Credo du paysan
1. Le Trio Lyrique – Le Petit Prince
2. Aline Giroux – En passant par la Lorrain…
3. Pierre Boutet – O Magali
4. Jacques Labrecque – A Saint-Malo, beau p…
5. Jean Lecorre – Quand il neige sur mon pa…
6. Jules Bruyères – Les cloches du hameau
7. Violette Journeaux – Rêvez
8. Jeanne Desjardins – Fais dodo, mon p’tit…
9. Le Choeur de La Bonne Chanson – Hymne à …
10. Le Trio Lyrique – La Poule à Colin
11. Robert Savoie – Malbrough s’en va-t-en g…
12. Diane Lamarre – Trois fois passera
13. Jules Bruyères – L’Angelus de la mer
14. Jacques Labrecque – Partons, la mer est …
15. Robert Savoie – Les Filles de La Rochell…
16. Albert Viau – De sa mère on se souvient …
17. Pierre Boutet – C’était Anne de Bretagne…
18. Richard Charron – La Bonne aventure, O G…
19. Marguerite Gignac – Veillée rustique
20. Mariette Vaillant – Marie Calumet
21. Jules Bruyères – Légende Canadienne
22. Eve Gagnier – J’ai un beau château
23. Violette Journeaux – Madeleine Madelon
24. Anna Malenfant – Les Filles de Saint-Con…
25. Albert Viau – Ferme tes jolis yeux
1. Violette Journeaux – Je le mène bien mon…
2. Le Trio Lyrique – L’Alouette chanta le j…
3. Pierre Boutet – Le Coeur de ma mie
4. Jeanne Desjardins – J’ai tant dansé
5. Jules Bruyères – O Carillon
6. Robert Savoie – Lettre de René Goupil à …
7. Edwige Rivière – Les Noces de Maria Chap…
8. Le Quatuor Alouette – Meunier, tu Dors
9. Violette Journeaux – Gai lon, la Gai, le…
10. Le Trio Lyrique – Il pleut Bergère
11. Jules Bruyères – O Canada, mes Pays, mes…
12. Jacques Labrecque – Quand j’étais chez m…
13. Albert Viau – La Légende des flots bleus…
14. Aline Giroux – Il était un petit navire
15. Marguerite Gignac – Marianne s’en va-t-a…
16. Claude Létourneaux – Alouette, gentille …
17. Jules Bruyères – Le petit mousse
18. Jules Jacob – La Chanson de l’adieu
19. François Brunet – Ma Normandie
20. Catherine Maisse – Dors, ma colombe
21. Gérard Barbeau – C’est maman
22. Robert Savoie – Rêves canadiens
23. Albert Viau – La feuille d’érable
24. Le Choeur de La Bonne Chanson – O Canada…
25. Charles Marchand – Les noms canadiens

Rapport médical 1

Rapport médical 2

Rapport médical 3

Rapport médical 4

Rapport médical 5

Rapport médical 6

Rapport médical 7

Rapport médical 8

Médical 9

Médical 10

Médical 11

Médical 12

Conclusion du faux dossier médical

Corriger au Mont-Providence par le Psy Galiana md

Hervé Rapport médical

Voila la Collusion des 4 responsables du massacre des Orphelins (es) Duplessis

  • 1-er Gouvernement Santé Canada par James Paul Martin
  • 2-Ime Gouvernent du Québec par Maurice Duplessis & Albini Paquette
  • 3-Les Sœurs de La Charité de La Providence (Quel Providence se faire maltraiter assimiler devenue débilité mental
  • 4-Les psychiatres du Québec par Dr L’oignon Dr Bernard Piché Complice

Contracte avec le gouvernement de la République du Québec

avec les Sœur de la Charité de la Providence

Pauvre Ste Émilie Gamelin sœur de la Charité de la Providence

Tout ce la Pour recevoir trois million de dollars du fin renard Duplessis en cadeau

———-                                       SA MAJESTE LA REINE aux Droits de la Province de Québec représentée par l’Honorable Albini Paquette, médecin, de la Ville de Mont-Laurier, P.Q., Ministre de la Santé, spécialement autorisé aux fins des présentes par arrêté ministeriel No. 1082, approuvé par le lieutenant-Gouverneur-en-Conseil dont copie certifiée par le Greffier du Conseil Exécutif a été annexée à la minute des présentes après avoir été reconnue véritable, et signée « Ne Varietur » par l’Honorable Albini Paquette susdit et le notaire soussigné.

                                      Ci-après appelé le GOUVERNEMENT

ET:

                                      LA COMMUNAUTÉ DES SŒURS DE CHARITÉ DE LA PROVIDENCE une corporation régulièrement constituée ayant son siège social en la Cité de Montréal,- ici agissant et représentée par les Révérendes Mères Jeanne Thérèse dépositaire générale de la Communauté, et Jeanne Leber, Supérieure de l’Hôpital Mont-Providence, spécialement autorisées aux fins des présentes par résolution du Conseil d’Administration de la dite Communauté, régulièrement adoptée en date du 20 novembre 1954, dont copie a été annexée à la minute des présentes après avoir été reconnue véritable et signée « Ne Varietur » par les dites Révérendes Mères Jeanne Thérèse et Jeanne Leber, et par le notaire soussigné

Ci-après appelées LES SŒURS

LESQUELS comparants font, relativement à l’hospitalisation des malades publics à l’Hôpital Mont-Providence les conventions-suivantes, savoir:-

ARTICLE PREMIER.

DÉFINITIONS

Dans ce contrat, à moins que le texte n’exige une interprétation différente:-

a)- L’expression « Gouvernement » signifie Sa Majesté, l’une des parties ce contrat;

b)- L’expression  » Les Sœurs » signifie les Sœurs de Charité de la Providence, l’autre partie à ce contrat;

c)- L’expression « malades » signifie les personnes atteintes de psychopathies, de l’un ou l’autre sexe, confiées aux Soeurs par le Gouvernement;

d)- Le mot « hôpital » s’applique à l’hôpital Mont-Providence;

e)- L’expression « médecins » s’applique aux médecins et dentistes requis par les Sœurs pour l’examen et le traitement des malades;

f)- L’expression « Surintendant » s’applique au Surintendant-Médical de l’Hôpital St. Jean de Dieu, nommé par le Lieutenant-Gouverneur-en-Conseil.

ARTICLE  DEUXIÈME:

COÛT D’HOSPITALISATION.

Le Gouvernement s’engage envers les Sœurs, à compter du 12 août 1954:-

a)- à leur payer au bureau du trésorier-Provincial une somme de $2.00 par jour pour chaque malade hospitalisé aux frais du Gouvernement;

b)- à leur rembourser les frais d’administration des bureaux du surintendant et de son assistant, le tout sujet à l’approbation du surintendant.

c)- à leur rembourser, sur approbation du Ministre de la Santé, les dépenses encourues pour toutes améliorations au service médical requises par le surintendant.

ARTICLE TROISIÈME:

SOIN ET ENTRETIEN DES MALADES.

Les Sœurs s’engagent envers Sa Majesté, à compter du 12 août 1954, et ce, sous la direction du surintendant:-

a)- à recevoir, loger, vêtir, et nourrir mille malades à leur être confiés par le Gouvernement;

b)- à mettre à la disposition des dits malades un service médical adéquat;

c)- à améliorer tel service médical suivant les instructions du surintendant, et ce, aux conditions fixées au paragraphe « c » de l’article précédent.

ARTICLE QUATRIÈME:

NOMBRE DE MALADES

Sa Majesté s’engage envers les Sœurs à mettre en tout temps pendant la durée de ce contrat, sous le soin des Sœurs au moins mille malades (1000).

ARTICLE CINQUIÈME:

TRANSPORT DES MALADES

Le transport des malades est à la charge de Sa Majesté, sauf le recours de cette dernière contre les Personnes qui y sont tenues selon la loi.

ARTICLE SIXIÈME:

EVASION DES MALADES

Si un malade s’éloigne ou s’évade de l’Hôpital, les Sœurs devront faire à leurs propres frais toutes les diligences et perquisitions nécessaires pour le retracer et le ramener à l’hôpital.

Tout cas d’évasion sera immédiatement rapporté à la Sureté Provinciale.

ARTICLE SEPTIÈME:

AIDE AUX FONCTIONNAIRES.

Les Soeurs faciliteront, en autant que la chose leur sera possible, mais sans qu’aucune obligation légale leur en soit faite; et sans qu’elles encourent aucune responsabilité sous ce rapport la tâche des officiers du.Gouvernement relativement aux malades sous leurs soins.

ARTICLE HUITIÈME:

MODE DE PAIEMENT

Ces paiements se feront par avances mensuelles basées sur le compte semestriel précédent payé aux Sœurs.

ARTICLE NEUVIÈME:

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Pour tout ce qui n’est pas spécialement mentionné et réglé dans ce contrat, les parties s’en rapportent à la Loi de la Province de Québec concernant les hôpitaux pour le traitement des maladies et notamment pour le traitement médical et les pouvoirs et attributions du surintendant médical et des autres médecins et les autres lois s’y rattachant.

Ces pouvoirs et attributions sont cependant limités par le droit qu’ont les Soeurs d’administrer leur établissement au point de vue de l’ordre, de la discipline et de l’économie, de diriger leurs employés et de contrôler toutes les dépenses pourvu que l’exercice de ce droit n’entrave aucunement le traitement médical, mental, moral et physique des malades, tel que défini par l’article 5 du Chapitre 31, 14 Geo Vl. 1950.

ARTICLE DIXIÈME

DURÉE DU CONTRAT

Le présent contrat est fait pour le terme d’une année à compter du douzième jour d’aout 1954, et se renouvellera d’année en année automatiquement et ce, aussi longtemps que l’une des parties contractantes n’aura pas signifié à l’autre partie son intention d’y mettre fin, tel avis devant être donné par écrit au moins trois mois avant le 1er avril de chaque année.

ARTICLE ONZIÈME:

DÉFENSE DE TRANSPORTER CE CONTRAT

Les Soeurs ne pourront transporter le présent contrat sans un arrêté du Lieutenant-Gouverneur-en-Conseil, acceptant ce transport.

ARTICLE DOUZIÈME:

LES SŒURS S’ENGAGENT DE PLUS:

a)- à faire les réparations nécessaires pour la garde des malades;

b)- à ne donner ou constituer aucune hypothèque sur leur immeuble et terrain actuels du Mont-Providence, sans le consentement du Lieutenant-Gouverneur-en-Conseil;

c)- une fois le Mont-Providence transformé en Hôpital, à ne pas changer cette oeuvre d’hospitalisation pour une autre, sans le consentement du Lieutenant-Gouverneur-en-Conseil.

Le présent contrat est fait en vertu de l’Article 3, Ch. 31, -14 Geo. VI. 1950.

DONT ACTE :

FAIT ET PASSE à Montréal, quant à la signature des Révérendes Sœurs et à Québec quant la signature de l’Honorable Albini Paquette,- sous le numéro deux mille six cent trente-quatre des minutes du notaire soussigné.

ET LECTURE FAITE les parties aux présentes ont signé avec moi, Notaire.

(signé) J. H. A. PAQUETTE.

SŒUR BERNADETTE LANGEVIN dite Sœur Jeanne-Thérèse, dépositaire générale.

SŒUR ALDEA GASCON dite Sœur Jeanne LeBer, supérieure.

PAUL RENÉ LAVOIE Notaire.

Vraie copie de la minute des présentes demeurée en mon étude.


A une assemblée du Conseil de la Corporation de la COMMUNAUTÉ DES SŒURS DE CHARITÉ DE LA PROVIDENCE convoquée spécialement à cette fin et à laquelle sont présentes: Sœur Armandine Forest dite Sœur Bérénice, supérieure générale et présidente de la dite Corporation, Sœur Catherine de Bologne, Sœur Charles-Alexandre, Sœur Annunciata, Sœur Paul du Sacré-Cœur, assistantes générales, Sœur Vincent de la Providence, secrétaire générale, Sœur Jeanne Thérèse, dépositaire générale.

IL EST UNANIMEMENT RÉSOLU:

QUE LA COMMUNAUTÉ DES SŒURS DE CHARITÉ DE LA PROVIDENCE fasse avec le Gouvernement de la Province de Québec un contrat relatif à l’hôpital Mont-Providence pour l’hospitalisation, le traitement et le soin des personnes atteintes de psychopathies de l’un ou l’autre sexe, pour une période d’un an à compter du douzième jour d’août mil neuf cent cinquante quatre (12 août 1954), lequel se renouvellera d’année en année automatiquement et ce, aussi longtemps que l’une des parties contractantes n’aura pas signifié à l’autre partie son intention d’y mettre fin, tel avis devant être donné par écrit au moins trois mois avant le douzième jour d’août de chaque année; le tout aux charges, clauses, conditions et stipulations convenues dans un projet d’acte de conventions préparé par Me. Paul-René Lavoie, notaire, et soumis à l’assemblée et approuvé par elle après an avoir fait la lecture, l’examen et la discussion.

Que Sœur Bernadette Langevin dite Sœur Jeanne Thérèse, dépositaire générale de la Communauté des Sœurs de Charité de la Providence, et Sœur Aldéa Gascon dite Sœur Jeanne Leber, supérieure de l’hôpital Mont-Providence, soient et elles sont par les présentes, dûment autorisées à signer, pour et au nom de la dite Communauté, le dit projet de contrat de conventions, afin de lui donner plein effet, avec pouvoir de faire à ce projet toutes modifications, additions ou soustractions qu’elles jugeront nécessaires ou à propos dans l’intérêt de la dite Communauté et pour son exécution.

FAIT ET PASSE à Montréal, en la salle des délibérations des membres du dit Conseil, à la Providence Maison-Mère, ce vingtième jour de novembre mil neuf cent cinquante-quatre (20 novembre 1954).

(signé) Soeur Bérénice, supérieure générale.

            Soeur Vincent de la Providence, sec. genle

Vrai extrait du registre des délibérations:

(signé) SOEUR VINCENT DE LA PROVIDENCE.
Secrétaire-générale.

Naître et grandir à Québec, 1850 – 1950 Naître et grandir à Québec : 1850-1950 | Exposition virtuelle

Les établissements de santé > Bibliographie
Sources et documents d’époque

Abbé Louis Beaudet, Québec ses monuments anciens et modernes ou vade mecum des citoyens et des touristes, Québec, Société historique de Québec, 1890, 200 p.

[Annuaires d’adresses de Québec, 1888 à 1950]. Le titre varie, et la série est souvent désignée comme celle de l’Annuaire Marcotte de Québec métropolitain.

Boissonnault, Charles-Marie, Histoire de la faculté de médecine de Laval, Québec, Les Presses universitaires Laval, 1953, 438 p.

Canada, Bureau fédéral de la statistique, [Liste d’hôpitaux en opération au Canada], [Liste d’hôpitaux canadiens], [Statistique des hôpitaux], 1933-1950. Les titres de ces séries de données publiées annuellement changent.

Conférence catholique canadienne, Département d’action sociale, Les hôpitaux dans la province de Québec, Ottawa, 1961, 103 p.

Fifield, James Clark, éd., with the Cooperation of the American Hospital Association, American and Canadian hospitals : a Reference Book Giving Historical, Statistical and other Information on the Hospitals and Allied Institutions of the United States and Possessions : and the Dominion of Canada, Minneapolis, Midwest Publishers Company, 1933, 1560 p.

Fortier, De la Broquerie, « Leçon inaugurale », Les cahiers de l’Hôtel-Dieu de Québec, 1948, p. 172-188.

Fréchette, Ovide, Grand annuaire de Québec pour 1881, Québec, Société Historique de Québec, (Cahiers d histoire ; 33), 1980.

Gamache, J.-Charles, Histoire de Saint-Roch de Québec et de ses institutions, 1829-1929, Québec, Charrier&Dugal, 1929, 335 p.

Germain, Victorin, Mémoire sur divers aspects de l’œuvre de la crèche Saint-Vincent de Paul, Québec, La crèche Saint-Vincent de Paul, 1941, 16 p.

Legendre, Napoléon, Nos asiles d’aliénés, Québec, Belleau & Cie, 1890, 63 p.

L’Hôtel-Dieu du Sacré-Coeur de Jésus, L’Hôtel-Dieu du Sacré-Coeur de Jésus de Québec: un coup d’oeil, Québec, Éditions de l’hôtel-Dieu du Sacré-Coeur de Jésus, 1946, 29 p.

Levasseur, Irma, Lettre de Dr. Irma Levasseur à J. E. Grégoire, maire de Québec, 28 avril 1934.
Miller, J.-C., L’école La Jemmerais pour les enfants anormaux éducables, Québec, Imprimerie Laflamme, 1929, 8 p.

Miller, J.-C., Alphonse Pelletier et Antoine LaRue, « Le Centre psychosocial de Québec », Les cahiers de l’Hôtel-Dieu de Québec, 1949, p. 89-90.

Poulin, Gonzalve, L’Assistance sociale dans la province de Québec 1608-1951, Québec (province), Commission royale d’enquête sur les problèmes constitutionnels, Annexe 2, 1955, 201 p.

(Québec, Province), Commission royale d’enquête sur les problèmes constitutionnels, Rapport de la Commission royale d’enquête sur les problèmes constitutionnels (Rapport Tremblay), 1956.

(Québec, Province), Ministère de la santé, Commission d’enquête sur les services de santé, Enquête sur les services de santé 1948, neuf tomes.

(Québec, Province), Statistiques des institutions d’assistance, annuel de 1914 à 1928. Le titre varie.

Rae-Roy, Lillian,« Historique de la vingt-deuxième école de gardes-malades canadiennes-françaises : l’Hôpital Sainte-Marie de Québec », La Garde-malade canadienne-française, novembre 1929, p. 524-526.

Soeurs de la charité de l’hôpital Saint-Michel-Archange, À la faveur d’un centenaire. Une porte close s’entr’ouvre, Québec, Soeurs de la Charité de l’hôpital Saint-Michel-Archange, c1949, n. p.

Soeurs de la Charité de Québec, Album souvenir de l’Hôpital du St-Sacrement, 1927-1949, Soeurs de la Charité de Québec, c1949.

[s.a.], 71st Annual Report of Jeffery Hale’s Hospital and of the Training School for Nurses, Québec, The Hospital, 1936, 36 pages.

[s.a.], 73rd Annual Report of Jeffery Hale’s Hospital and of the Training School for Nurses, Québec, The Hospital, 1938, 40 pages.

[s.a.], Annuaire médical de la province de Québec, Montréal, c1942, 115 p. Approuvé par le Collège des médecins et chirurgiens de la province de Québec.

[s.a.], L’Institut des Soeurs de la Charité de Québec, Québec, Soeurs de la Charité de Québec, 1948, 498 p.

[s.a.], Mère Marie du Sacré-Coeur, Québec, Asile du Bon-Pasteur, 1935, 266 p.

[s.a.], Une fondatrice et son œuvre. Mère Mallet (1805-1871) et l’Institut des Soeurs de la Charité de Québec, Québec, 1939, 622 p.

[s.a.], Commission d’assurance-maladie de Québec. [Réponses à un questionnaire envoyé dans le cadre d’une enquête sur les maternités et hôpitaux privés, 1943-1944. Commentaires relatifs aux résultats de l’enquête]. Archives nationales du Québec, Fonds du Ministère des Affaires Sociales, 7 B 013 06-06-001A-01, Contenant : 1960-01-48\ 878. Sanborn, D. A. et Charles E. Goad, Insurance plan of the City of Quebec, 1879, New-York, 26 plans.

Underwriters Survey Bureau Limited, Insurance plan of the City of Quebec, 1923, Toronto et Montréal, Underwriters Survey Bureau Limited, 76 plans.

Vézina, Charles, « Patriotisme et santé », Les cahiers de l’Hôtel-Dieu de Québec, 1946, p. 36-45.

Études diverses, monographies d’hôpitaux

Beaumier-Paquet Maria, Une page mémorable de la médecine à Québec, Québec, Éditions Garneau, 1976, 121 p.

Boivin-Allaire, Emilia, Quand les murs parlent… : 1873-1973 : cent ans de générosité : Hôtel-Dieu du Sacré-Coeur de Jésus de Québec, Québec, Edition l’Action, 1973, 291 p.

Caron, Robert, Un couvent du XIXe siècle: la maison des Soeurs de la Charité de Québec, Québec, Libre Expression, 1980, 148 p.

Casgrain, H.-R. (Henri-Raymond), L’Asile du Bon-Pasteur de Québec, d’après les Annales de cet institut, 1850-1896, Sainte-Foy, Soeurs du Bon-Pasteur de Québec, 1996, 485 p.

Cauchon, Roland, L’hôpital Saint-François d’Assise souvenirs personnels et petite histoire (1914-1954), 1980, 172 p.

Charbonneau, André et André Sévigny, Grosse-Ile au fil des jours, Ottawa, Parcs Canada, 1997, 283 p.

Fleury-Potvin, Virginie, « La sauvegarde de l’enfance de Québec: Regards sur les critères de sélection des adoptants suivant les paramètres légaux (1943-1972) », Collection Cheminement (CIEQ), Actes du 11e colloque étudiant du CIEQ, 2005, p. 24-33.

Fortier, de la Broquerie, « L’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec, partie I », Laval Médical, 36, 1, janvier 1965, p. 82-94.

Fortier, de la Broquerie, « L’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec, partie II », Laval Médical, 36, 2, février 1965, p. 193-199.

Fortier, de la Broquerie, « L’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec, partie III », Laval Médical, 36, 3, mars 1965, p. 285-294.

Fortier, de la Broquerie, « Les “enfants trouvés” en collectivité à Québec, 1850-1950 », Laval Médical, 36, 4, avril 1965, p. 351-359.

Fortier, de la Broquerie, « Les débuts de la pédiatrie à Québec », Union médicale du Canada, 112, 7, juillet 1983, p. 656-663.

Gagnon, France, Transitions et reflets de société dans la prise en charge de la maternité de Québec, 1852-1876, Maîtrise, Sainte-Foy, Université Laval , 1994, 110 p.

Gelly, Alain , Centre Hospitalier Jeffery Hale’s Hospital center, 1865-1990, Québec, Centre Hospitalier Jeffery Hale, 1990, 186 p.

Gosselin, Camille, Le développement du réseau hospitalier de la région de Québec, L’année, les raisons de fondation et l’évolution des hôpitaux de la région de Québec, Québec, Université Laval, 1993, env. 100 p.

Goulet, Denis, Paradis, André, Trois siècles d’histoire médicale au Québec. Chronologie des institutions et des pratiques (1639-1939), Montréal, Vlb éditeur, Collection Études québécoises, 1992, 524 p.

Guérard, François, « La formation des grands appareils sanitaires, 1800-1945 », dans Atlas historique du Québec : l’institution médicale, sous la direction de Normand Séguin, Sainte-Foy, PUL, 1998, 191 p.

Hôpital de l’Enfant-Jésus, Album-souvenir 1923-1963, Québec, 1964, 92 p.

Hôpital Laval, Album du 75e anniversaire de l’hôpital Laval, Hôpital Laval, 1993, 45 p.

Lambert, Jules, Mille fenêtres, Centre hospitalier Robert-Giffard, 1995, 137 p.

Langlois, Marcel, « L’enseignement clinique en pédiatrie », Laval Médical, 23, 1, 1957, p. 347-350.

Langlois, Marcel, « Le Service d’hygiène maternelle et infantile de Laval », Laval Médical, 23, 1, 1957, p. 291-293.

Leclerc, O., Dr, « L’oeuvre de Québec dans la lutte anti-tuberculeuse », Bulletin médical de Québec, octobre 1917, p. 42-47.

Lépine, Véronique, sous la direction de Jacques Bernier et Rénald Lessard, Guide des archives hospitalières de la région de Québec 1639-1970. Département d’Histoire de l’Université Laval/Archives nationales du Québec. En ligne : http://www.banq.qc.ca/portal/dt/ressources_en_ligne/intruments_rech_archivistique/hopitaux/index.htm?bnq_resolution=mode_1024

Levasseur, Gilles, Soixante-quinze ans de compétence et de dévouement au service des malades, Hôpital de l’Enfant-Jésus et Centre hospitalier affilié universitaire de Québec, 1998, 74 p.
Picard, Jacqueline, La crèche Saint-Vincent de Paul et l’enfant né hors mariage (1901-1915), Université Laval, 1965, xiv-154 p.

Plourde, Diane, « De l’assistance aux enfants infirmes au Centre Cardinal-Villeneuve » et autres titres, dans L’aube, Centre Cardinal-Villeneuve, mai 1985.

Rousseau, François, La croix et le scalpel. Histoire des Augustines et de l’Hôtel-Dieu de Québec, tome 1: 1639-1892, Québec, Septentrion, 1989, 454 p.

Rousseau, François, La croix et le scalpel. Histoire des Augustines et de l’Hôtel-Dieu de Québec, tome 2: 1892-1989, Québec, Les Éditions du Septentrion, 1994, 488 p.

Roy, France, Yvonne Ward et Nive Voisine, Histoire des Sœurs de la Charité de Québec, tome 2 : des maisons de charité, Université de Calgary/Université Laval, 2006.

Simard, René, « L’obstétrique et la gynécologie à Laval », Laval Médical, 23, 1, 1957, p. 317-329