Manif à Ottawa

Le berceau des Orphelins de Duplessis

Manifestation à Ottawa

Le Canada carbure à l’injustice      

Je suis aller Sommaire tout pour les autochtones de million pour eux.
En novembre 1997, l’honorable A. Anne McLellan, ministre de la justice, a chargé la Commission du droit du Canada

de produire un rapport sur les moyens de réparer les sévices physiques et sexuels infligés à des enfants placés dans des établissements dirigés, financés ou parrainés par l’État, qu’il s’agisse d’internats pour enfants autochtones, d’écoles pour aveugles et sourds, de centre de formation ou d’établissements de soins de santé mentale à long terme.–le jour la a Ottawa les autochtones était tous la pour

entendre les politiciens donner des excuses a eux même il ont rentre

dans le parlement le chef se promenais partout comme ci le Canada

lui appartenais. Jack Layton et surtout Gilles Duceppte ont défendu ce peuples

avec une décence digne d’un avocat chevronner, époustouflant.

je me sentait tout petit a coté d’eux qui nous avons subit le pire que ses autochtones

nous avons aussi été assimilé, renfermer, battue , voilement  et sans instruction

L’honorable Mélanie Joly, députée

Avocate de formation, Mélanie Joly est passionnée par sa ville, Montréal, et par la politique.

Mélanie a œuvré au sein de deux grands cabinets d’avocats de Montréal avant de faire le saut dans le monde des communications à titre d’associée directrice à la tête du bureau de Montréal de l’agence de communication internationale Cohn & Wolfe. Fondatrice du parti Le Vrai Changement pour Montréal, Mélanie s’est portée candidate à la mairie de Montréal en 2013.

2016-06-20 Réponse à Hervé Bertrand Mélanie Joly

Orphelins de Duplessis

Entre 1940 et 1962, des milliers d’enfants orphelins du Québec sont placés dans des institutions psychiatriques. Ces enfants sont faussement déclarés malades mentaux afin d’obtenir une subvention du gouvernement fédéral.

Plusieurs des orphelinats, gérés par l’Église catholique, sont transformés en institutions de santé mentale.

Devenus adultes, les victimes racontent les sévices physiques et sexuels faits par des prêtres et des sœurs catholiques dans les orphelinats.

D’autres enfants, en institution psychiatrique, servent de cobayes pour des expériences médicales. L’enfant ne reçoit aucune éducation en institution psychiatrique, contrairement à l’orphelinat. Les enfants sont finalement relâchés à leur majorité malgré la grande difficulté à s’adapter à leur sortie.

En 1962, le rapport de la commission Bédard exige la désinstitutionnalisation des jeunes.

Les survivants, nommés les « Orphelins de Duplessis » se regroupent en 1992 et engagent un recours collectif. Ce premier recours est rejeté. Le gouvernement du Québec s’excuse en 1999.

Une entente survient finalement en 2001. Le gouvernement du Québec offre une compensation moyenne (selon le nombre d’années d’internement) de 25 000 dollars pour chacune des victimes injustement mise en institution psychiatrique. Cette offre n’inclut pas les victimes de sévices sexuels.

Environ 1700 victimes d’abus physiques et sexuels survenus dans des orphelinats (non en institution psychiatrique) sont finalement indemnisées en 2006.

 

 

Excuse aux peuples Autochtones

 

Les Vétérans

contre Ottawa

Jour du Souvenir, soldats oubliés

(voir les vidéos de Radio canada dossier très complet

Les Vétérans autochtones en guerre contre Ottawa

Excuse peuples Autochtones

Contexte

Près de 10 000 autochtones se sont battus sous le drapeau canadien au cours des deux conflits mondiaux et de la guerre de Corée. À leur retour, cependant, alors que les Blancs obtiennent des terres, des compensations financières, des programmes d’aide sociale, les vétérans autochtones sont exclus des programmes. Comme l’expriment ces vétérans des Premières nations dans ce reportage, ils reçoivent des décorations militaires mais se voient forcés de retourner dans leurs réserves sous la « dictature du ministère des Affaires indiennes ».

Jour du Souvenir, soldats oubliés les orphelins oubliés

Le 11 novembre, jour du Souvenir, commémore le sacrifice des Canadiens ayant servi leur pays en temps de guerre. En ce jour des anciens combattants, certains vétérans ont toutefois été pendant longtemps exclus des cérémonies. Pour ces soldats oubliés, marins de la marine marchande, autochtones, vétérans de la guerre du Golfe, un autre combat a commencé au retour de la guerre. Le combat le plus long : celui de la reconnaissance de leurs droits.