La dignité seulement pour les autocthones

Commission de vérité et de réconciliation

La Commission offre aux personnes touchées directement ou indirectement par les séquelles des pensionnats indiens l’occasion de communiquer leurs récits et expériences.

La Commission organisera sept événements nationaux dans les différentes régions du Canada dans le but de sensibiliser le public canadien, d’éduquer les gens au sujet de l’histoire et des séquelles des pensionnats indiens et de communiquer tout en commémorant l’expérience vécue par les anciens élèves et leurs familles.

Une des fonctions de la Commission est d’encourager la réconciliation entre les anciens élèves, leurs familles, leurs collectivités et tous les Canadiens.

Le mandat officiel de la Commission, qui se trouve à l’Annexe N  de la Convention de règlement, comprend des principes qui orienteront son important travail.

Des renseignements détaillés sur la Commission de vérité et de réconciliation .

Programme d’information publique et de défense des intérêts

Le Programme d’information publique et de défense des intérêts (PIPDI) est un programme de financement sous forme de contribution qui appuie la mise en commun d’information pour veiller à ce que les collectivités autochtones, en particulier les anciens élèves des pensionnats indiens et leurs familles, soient informées de tous les aspects de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens (Convention de règlement). Les partenariats entre Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC) et les organisations autochtones nationales, régionales et locales encouragent le dialogue et favorisent la réconciliation chez les anciens élèves des pensionnats, leurs familles et leurs collectivités.

Le PIPDI a été lancé en 2007‑2008. Tous les ans, les critères du PIPDI sont révisés afin de s’assurer que tous les efforts sont déployés pour joindre les anciens élèves des pensionnats indiens et les informer des avantages qui leur sont offerts en vertu de la Convention de règlement. On a déployé des efforts particuliers pour communiquer avec les anciens élèves qui vivent dans des collectivités isolées et éloignées, qui vivent dans un établissement de santé mentale, qui n’ont pas de domicile fixe ou qui sont en prison. De plus, les projets du PIPDI facilitent la guérison et la réconciliation en aidant les Canadiens à comprendre la teneur de la Convention de règlement et les séquelles des pensionnats au sein des collectivités autochtones.

En 2012-2013, on a élargi les objectifs du PIPDI pour y ajouter :

  • Utiliser les réseaux existants pour informer les anciens élèves de la date limite du 19 septembre 2012 pour présenter une demande au titre du Processus d’évaluation indépendant et aussi les informer d’autres composantes de la Convention de règlement;
  • Favoriser la guérison et la réconciliation chez les jeunes et les différentes générations de survivants;
  • Aider les Canadiens, plus particulièrement les jeunes, Autochtones et non‑Autochtones, à comprendre les répercussions des séquelles laissées par les pensionnats indiens sur les Autochtones et leurs collectivités en vue de former de nouveaux partenariats à l’avenir.

De 2007 à 2013, plus de 26 millions de dollars ont été entièrement investis dans 138 projets régionaux et nationaux dans l’ensemble du Canada.