Histoire d’Huberdeau.

Le Calvaire et le bourreaux des orphelins de Duplessis   

  Adoption-Émotions-Retrouvailles :: Huberdeau Orphelinat ( 1946 à 1955 ) 

Je vais mettre les documents dans un album , j’ai rencontré quelques-uns de ces orphelins)

L’Orphelinat de Huberdeau dans les Laurentides, plusieurs enfants ( garçons ) qui n’étaient pas adopté vers l’âge de 6 et 7 ans quittaient les crèches ou les maternités de Montréal pour cet endroit, qui pour plusieurs d’entre eux n’oubliront jamais cet enfer vécu à cet Orphelinat.

Après des décinies de silence, certain parmi ces centaines d’orphelins que la communauté des Frères de la Miséricorde hébergeait alors à Huberdeau dans les Laurentides, ont consenti à se livrer d’un douleureux secret: Ils auraient subi pendant de longue années de sevices sexuel et de la violence physique de la part des Frères de la Miséricorde qui les gardaient au pensionat. Ils ont été abusés par des religieux.

Il y a de quoi à faire frémir.
Sodomie, fellation, jeux sexuels divers, on se rend compte que ces enfants étaient pour plusieurs des Frères de la Miséricorde de cet orphelinat non seulement de simples esclaves sexuel, mais en plus de la main d’oeuvre à bon marché que l’on faisait travailler sur une ferme de ces frères.

Pire, les enfants qui ont fréquentés l’institution où on était censé leur prodiguer un minimum d’éducation n’ont jamais reçu aucun bulletin ni aucun certificat de reconnaissance scolaire.

Où est situé Huberdeau: Huberdeau, Arundel, St-Remi d’Amherts, St Jovite, ou par l’autre route au  nord de Morin Heights . Huberdeau est dans ce coin là, au nord de St-Jérôme

 

 

Radio-Canada.ca – Nouvelles: Les orphelins d’Huberdeau brisent le silence

Les orphelins d’Huberdeau brisent le silence

Mise à jour le dimanche 23 février 2003, 7 h 02 .
.

Un reportage de l’émission Zone Libre, diffusé vendredi soir, à l’antenne de Radio-Canada, a levé le voile sur une autre page sombre de l’histoire du Québec des années 1940 et 1950 : celle de centaines d’orphelins que la communauté des Frères de la miséricorde hébergeait alors à Huberdeau, dans les Laurentides.Extrait vidéo

.                          Le calvaire du Huberdeau pour les Orphelins

Après des décennies de silence, certains d’entre eux ont consenti à se libérer d’un douloureux secret. Ils auraient subi pendant de longues années des sévices sexuels et de la violence physique de la part des frères qui les gardaient au Pensionnat d’Huberdeau.

La Conférence des évêques du Canada a consenti à rencontrer, en avril prochain, les représentants de différents groupes du pays qui estiment avoir été lésés par l’Église catholique. Les orphelins d’Huberdeau y seront. La conférence souhaite ainsi apaiser le ressentiment de ceux qui disent avoir été abusés par des religieux. Mais en ce qui concerne le cas du pensionnat d’Huberdeau, Mgr Schonenbach reste évasif sur les actions que pourrait prendre l’église.

Martin L’Écuyer, un ancien pensionnaire qui a brisé le silence et ses camarades du pensionnat d’Huberdeau exigent des excuses et une compensation équivalente à ce qu’ont reçu les Orphelins de Duplessis, soit 25 000$. Mais avant tout, ils espèrent que les Québécois les croiront.

 

 

Des enfants abusées par les frères de la Miséricorde