Archives de catégorie : Psychiatres du Québec.

Collusion avec les trois autres responsables du massacre des enfants nées hors mariage sans le bon consentement de la religion Catholique du diocèse de Montréal et de Québec.

Les psychiatres du Québec.

Les psychiatres du Québec complice des Gouvernements dans le but amasser des millions de dollars mentionner au départ par Conrad Black dans  le livre le pouvoir de Duplessis en page 419 Esclavages des orphelins et orphelines dans tout le Québec . Dans les hôpitaux,les presbytères,les édifices gouvernementaux, sur le terre annonçais des orphelins Bâtards vont travailler comme esclaves  Gratis Duplessis en cadeau pour recevoir des votes pour sont partie . http://www.youtube.com/watch?v=KRRP5pZR4U0   , Éditions du Jour, 1964, 141 pages. 14 Dominique Bédard, Denis Lazure et Charles-A.  Roberts, Rapport de la Commission d’étude des hôpitaux psychiatriques, Québec, 1962. 15 Lors des deux rencontres que nous avons eues avec le docteur Roch Bernier, alors président du Collège des médecins, ce dernier parlait d’excuses. Le docteur Yves Lamontagne, son successeur, préfère, quant à lui, utiliser l’expression de «regrets», et cela, «indépendamment de l’exactitude du diagnostic médical rendu» (lettre du 2 février 1999).  Dans ce contexte, quel sens auront ces regrets s’il ne prend pas en compte cet élément central de notre dossier : la réalité des faux diagnostics. Santé Canada et Québec 

• Certains enfants internés se retrouvent sous la protection d’une religieuse dévouée qui réussit à établir un climat sain dans son département. Toutefois, pour de nombreux orphelins, la vie dans l’asile se résume à des heures de travaux forcés. Plusieurs témoignages font état de sévices corporels et d’agressions sexuelles. 

• Le rapport Bédard de 1962 révèle que, dans les hôpitaux psychiatriques, « l’évaluation de la déficience mentale du jeune malade laisse grandement à désirer avant et après son admission à l’hôpital ».

• Les auteurs du rapport estiment qu’au Mont-Providence environ 350 enfants, soit le tiers des patients de l’établissement, sont éducables et pourraient bénéficier d’une formation scolaire afin d’être réintégrés à la société. Or, l’hôpital ne compte que six professeurs, qui enseignent deux heures par jour. 

• En 1960, le docteur Alphonse Couturier, ministre de la Santé dans le cabinet Lesage, annonce la création d’une commission d’enquête sur les hôpitaux psychiatriques. La commission est présidée par le docteur Dominique Bédard.

• Les deux autres membres sont le docteur Denis Lazure, directeur du département de pédopsychiatrie à l’hôpital Sainte-Justine, et le docteur Charles Roberts, directeur du Verdun Protestant Hospital et membre du comité d’experts de l’Organisation mondiale de la santé.

arrêté en conseil

arrete816

ATTENDU que le Mont-Providence, de Montréal, est une institution reconnue d’Assistance Publique, conformément aux Statuts Refondus de Québec, 1941, chapitre 167, section III, article 9 et qu’elle fait partie de la classe D-2 pour l’éducation des arriérés mentaux;

  •          ATTENDU QUE  la communauté des SS. de Charité de la Providence désire faire de cette institution un hôpital pour la traitement des idiots et des séniles et qu’elle s’engage à prendre 1,000 de ces malades;
  •          ATTENDU QUE le Comité d’hospitalisation du Québec recommande la transformation du Mont-Providence en hôpital pour le traitement des idiots et des séniles;
  •          ATTENDU QUE les religieuses s’engagent à faire les réparations nécessaires pour la garde de ces malades;
  •          ATTENDU QUE les dites religieuses s’engagent à ne donner ou constituer aucune hypothèque sur leur immeuble et terrain actuels du Mont-Providence, sans le consentement du Lieutenant-gouverneur en conseil;
  •           ATTENDU QUE une fois cette institution transformé en hôpital, les religieuses s’engagent à ne pas changer cette oeuvre d’hospitalisation pour un autre, sans le consentement du Lieutenant-gouverneur en conseil;
  •           ATTENDU QU’il y a un besoin extrêmement urgent d’avoir plus de lits pour hospitaliser les cas de maladie mentales;
  •           ATTENDU QUE la communauté des SS. de charité de la Providence, s’engage à appliquer le présent octroi au Ministère de la santé, exclusivement aux fins nouvelles ci-dessus;
  •           ATTENDU QU’il est urgent de venir en aide aux Révérendes Soeurs de Charité de la Providence pour l’aménagement et la transformation du Mont-Providence;
  •            IL EST ORDONNÉ en conséquence, sur la proposition de l’honorable Ministre de la santé;
  •            QU’un octroi au montant de trois millions de dollars (3,000,000.00) soit accordé au Mont-Providence (RR. SS. de Charité de la Providence), de Montréal et payé a raison de un million de dollars (1,000,000) par année, pendant trois (3) ans, à compter de l’année fiscale 1954-55, conformément aux dispositions de la Loi relative aux maladies mentales, chapitre 47. 15-16 George VI. 1951-52, article 2, et à la Loi de l’impôt provincial sur le revenu (l954);

ministre, soit autorisé, le cas échéant, à signer, pour et au nom du gouvernement de la province, tout acte ou contrat relatif au transport de cet octroi en faveur de telle société.

dup_sign