Archives de catégorie : Documents d’archives

archives en rapports des enfants nés hors mariage

Nomenclature Page 2

Page 6 A 10

Site du Comité des orphelins et orphelines institutionnalisés de Duplessis (COOID)

1950 Les religieuses envoyait des pamphlet s pour venter déjà l’orphelinat

Quand elle venait tout juste construire pour un hôpital à sa raison première

Elle venais tout juste de mentir aux Gouvernements du Canada car l’or toit venais du Fédéral il ont pris trois ans a cent percevoir.

1950 juin 12 C’est peu de temps après, en 1950, que l’école Mont-Providence à Rivière-des-Prairies a été fondée. Cette école dirigée par des religieuses avait pour mission d’apporter des enseignements adaptés aux enfants abandonnés qui en avaient besoin. Mentionnons que ces services, très coûteux à assumer, étaient financés au départ par une subvention du gouvernement fédéral donnée dans le cadre d’un programme destiné au domaine de la santé, et non au domaine de l’éducation.

1950 12 Juin Gérard Pelletier, Histoire des Enfants triste (Orphelins Enfants née hors mariage sans le consentement du diocèse de Montréal et Québec Le Devoir du 12 juin au 10 juillet 1950 (série de 23 articles).

1950 Ministère de l’industrie et du Commerce, Annuaire Statitique Québec 1950 Gouvernement du Québec 1951

1950 Numéro 400 Paul-Émile Léger revient au Canada. Le pape Pie XII le nomme archevêque de Montréal. Dès lors, et jusqu’en 1967, il anime l’émission « Le chapelet en famille » sur les ondes de CKAC

1951: loi relative aux maladies mentales Chapitre 47 (Sanctionnée le 4 décembre 1951 A ces cause ,Sa Majesté, loi du Commun law.

1952 Déficits annuels $ 361 mille dollars $ 354 mille dollars 1953 at $ 279 ,000 en 1954

1953 mars 18 En 1953, les religieuses en charge de cette école ont fait une nouvelle demande d’aide financière au gouvernement pour assurer la continuité de leurs services. Par cette nouvelle demande, le gouvernement fédéral a pris connaissance que l’argent qu’il avait d’abord accordé dans le cadre d’un programme de santé, avait été détourné et utilisé pour subventionner une école. Ottawa a en conséquence refusé d’avancer à nouveau des fonds. Pour obtenir malgré tout le financement fédéral, le Premier Ministre du Québec, Maurice Duplessis, a pris la décision de changer la vocation de l’école pour la transformer en institut psychiatrique. Le nom « enfants de Duplessis » tire d’ailleurs son origine de cette initiative

1953/28 juillet -Paul Martin Le père: Qui a refuser donner subvention aux S Soeur de la Providence,avec Jules Léger et Jacques Hébert tous deux Cénateur a Ottawa, on demander D’aider les religieuses car le Cardinal Paul Émile Léger voulais sauver ses enfants Née hors mariage (Orphelins es)

1953 Paul-Émile Léger devient Prince de l’Église : 15 janvier 1953

Publiée le 2013-04-13

Le 15 janvier 1953, une neige fine tombe sur Rome. Dans la basilique Saint-Pierre, Pie XII dépose le chapeau rouge sur la tête du douzième cardinal à être couronné ce jour-là. Monseigneur Paul-Émile Léger, l’archevêque de la métropole, vient d’être nommé prince de l’Église. Tout Montréal exulte car il s’agit d’un précédent spectaculaire ; cet honneur était auparavant réservé au diocèse de Québec. La nomination de Paul-Émile Léger permettra à l’Église québécoise de vivre l’un des derniers moments de son épopée nord-américaine. En effet, la prochaine décennie verra les Québécois remettre en question leurs pratiques religieuses.

1954-Cardinal Paul Émile Léger qui a pas été capable de régler le litige entre Ottawa et Québec (Mont providence)

1954 12 Août Un Arrêté en Conseil Numéro 816 présent Lieutenant Gouverneur en conseil Concernant :Le Mont-Providence Communauté

Des SS de La Charité de la Providence   7200 Bvd Gouin Est Montréal P.Q

En cadeau 3 million de dollars pour étiqueter des enfants légitimes en débile mentale signé par le fin renard Maurice le Nobles Duplessis.

1954 À la fin de l’année scolaire les enfants qui ont une famille sont renvoyer chez eux leur parent, ils restait 370 enfants non réclamé il ont tous eu un faux diagnostique dans L’hôpital Psychiatrique.

1954 avril Albini Girouard, Nos services sociaux diocésains .Une étude sur les ressources de revenues de huit Service Sociaux diocésains ,Université de Montréal, Faculté des sciences sociales, Économiques et Politiques, maîtrise avril 1954

1955-Gules Léger Cénateur Ottawa Frère du Cardinal on pas réussit de faire changer d’idée a Paul Martin le Ministre Fédéral de la Santé Canada.

1957 a 1961 Rapport présenté par le sous comité des déficients mentaux relevant De la sous-commission des exceptionnels du département de l’instruction. Mémoire sur le classification des enfants et l’organisation des classes au Mont-Providence , Gouvernement du Québec Ministère de la Santé et du Bien-être social 1961.

Publique de la province de Québec . Le problème du déficient mental entraînable Par le docteur Louis Barbeau Directeur du bureau des classes auxiliaires de la Commission des écoles Catholique de Montréal.

Louis Barbeau Dangereux Dit; une des trois solutions des déficients mentaux c’est les Euthanasies

1960-Conrald Black : Qui a écris L’histoire Maurice Duplessis du Québec qui a sauver $$ sur le dos des Orphelins

1960 Numéro 392 word Témoignages sur le Duplessisme

(source : actes du colloque Duplessis, entre la grande noirceur et la société libérale, Alain G. Gagnon, Michel Sarra-Bournet (Édition Québec Amérique) et la participation de plusieurs sociologues : Jacques Beauchemin, Jocelyn Létourneau,Gilles Paquet, Françopis-Albert Angers, Jules Duchastel Parlant du conservatisme duplessiste, l’auteur nous rapporte que Fernand Dumont a écrit ceci dans la Genèse de la société québécoise « (…) c’est la société qui était conservatrice. Elle l’était par le poids des contraintes, par sa structure

1960 Numéro 391 Word Le Bulletin d’histoire politique publié par l’Association québécoise d’histoire politique L’analyse et ses recommandations

Le Rapport de la Commission Tremblay s’attaque à ces deux dimensions. Bien qu’il affirme que «la politique constitutionnelle de la province de Québec ne s’est jamais, depuis 1867, écartée de la stricte interprétation fédéraliste de la Constitution», on sait que ce qu’au Québec on appelle l’esprit et la lettre de la constitution ne correspondent pas à ce qu’ont à l’esprit leurs vis-à-vis. Cela ne faisait-il pas dire à Maurice Lamontagne que l’esprit et la lettre de la constitution signifiaient la centralisation et non le contraire

1961-Jacques Hébert Cénateur a aider a Jean Charles Pagé a écris ses mémoires De ST Jean de Dieu.

Le nobles Maurice Duplessis Esclave des orphelins dans le Hôpitaux église Terre agricole Décret 816 Albini Paquette l’endosseur de Maurice Duplessis

1962, 16 mai le rapport de la commission Bédard a été déposé. C’est ce rapport qui a mis fin, en exigeant la désinstitutionalisation des jeunes, aux souffrances qu’ils enduraient. Depuis lors, une partie des orphelins de Mont-Providence aurait réussi à se socialiser normalement. Cependant, une autre partie aurait vécu plus de difficultés d’adaptation à leur sortie de l’institution. Ce sont eux qui constitueraient les membres centraux du mouvement de contestation des orphelins de Duplessis.

En septembre 1999, la communauté religieuse québécoise a annoncé qu’aucune excuse ne serait faite aux orphelins, considérant le travail difficile qu’elle avait effectué au moment des faits reprochés.

En fait, des années après que les injustices vécues aient eu lieu, les orphelins, membres de ce mouvement de contestation, ont souhaité obtenir des réparations. Vers le début des années 1990, un recours collectif a donc été intenté et 240 plaintes individuelles ont été portées au tribunal criminel. Aux plaintes des enfants de Mont-Providence, se sont également jointes celles d’abus physiques ou sexuels concernant des faits survenus dans d’autres institutions psychiatriques. En effet, il faut mentionner que l’institution de Mont-Providence n’était pas la seule du genre à accueillir des enfants à l’époque. L’Hôpital Saint-Jean-de-Dieu à Montréal et le Foyer Sainte-Luce à Disraëli sont d’autres hôpitaux psychiatriques où des jeunes ont été internés. Reste cependant que le cas de Mont-Providence est souvent davantage rapporté par les médias.

1962 Rapport Dominique Bédard Rapport de la Commission d’étude

Des hôpitaux psychiatriques Gouvernement du Québec Ministère de la Santé 1962

1969 17 septembre Arrêté en Conseil 2787 Concernant L’hôpital Rivière des Prairies Attendu Que c’est un hôpital Attendu Le lieutenant gouverneur

Qui nome le surintendant et sont assistant des ces hôpitaux

Attendu Que remplacer par la corporation Hôpital Mont-Providence

Que le docteur Denis Lazure est nommé surintendant des cet Hôpital

Que le docteur Jean Paul Milot nommé assistant dudit Hôpital.

1969 31 Octobre les Soeurs des la Providence ont vendu 5.3 million le Mont-Providence au Gouvernement du Québec L’établissement devient Hôpital Rivière des Prairies Acte de Vente des Actifs de l’hôpital Mont-Providence à la corporation Hôpital Rivière des Prairies,Ville de Montréal

1983Lis et règlement aux membres d’organisme et arrêtées par le Gouvernement par le décret numéro 2500-83 compte tenu des modification qui y ont été ou qui pourront y être apportées.

Daniel jacoby Défendeur des orphelins On la mit dehors

Avocate Lydia Assayac Elle ma dit que le gouvernement n’est pas neutre dans votre dossier

1988 Denise Robillard Émilie Tavernier-Gamelin, 1988 La traversée du Saguenay : les Sœurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil de Chicoutimi, 1994 Paul-Émile Léger : Évolution de sa pensée, 1950-1967 ; 1993 Aventurières de l’ombre. De l’obéissance au discernement, les missions des sœurs de la Providence, 1962-1997 ; 1997. Enseigner le catéchisme, 1997. L’expérience de Dieu avec Catherine de Sienne, 2000 Les merveilles de l’Oratoire : l’Oratoire Saint-Joseph du

Témoignage des Orphelins de Duplessis

 Photos visage des orphelins (es) de Duplessis

Herve-Bertrand-
Herve-Bertrand-

 

Hervé Bertrand                            

 

Témoignage du Génocide des Orphelins de Duplessis tout les politiciens canadien et Québécois sont témoins du massacre des enfants née hors mariage sans le consentement des deux diocèses de Montréal et Québec

Extrait des archives d’Ésotérisme expérimental Thème : Un Orphelin de Duplessis Invité : Joseph Martin un des nombreux « enfants de Duplessis »

Tout ceci fait partie du Génocide des Enfant nées hors mariage sans la permission de deux diocèses de Québec et de Montréal la religion Catholique secte très puissant qui est dirigé par le Vatican

JOSEPH MARTIN ORPHELIN DE DUPLESSIS 

Joseph-Martin-Orphelins de Saint-Jean de Dieu

Un touchant témoignage     M. Joseph Martin est l’un des milliers d’enfants abandonnés aux systèmes publics entre 1939 et 1960, au Québec. Son témoignage confirme les pires abus exposés dans la dramatique présentée à Radio-Canada en mars 1997.En écho à la série dramatique présentée à la télévision d’état sur le sort subi par des milliers d’orphelins entre 1940 et 1955 au Québec, voici l’un d’eux: Joseph Martin. Déjà, son nom est significatif. Tous les garçons, au Québec, dans ces années là portaient (surtout comme deuxième prénom) le nom de Joseph, alors que les filles portaient le nom de Marie. Martin est aussi le nom banal passe-partout. En effet, nous apprenons que ce nom a été utilisé dans « son » orphelinat par d’autres enfants qui ont été tués (avant lui) après avoir subi toutes sortes de sévices (viols, brutalité…). Lui a eu l’oeil gauche crevé après avoir été violé… pour le faire taire !Son témoignage empreint de chagrin, plus que de révolte, confirme les pires situations qu’on retrouve dans le film « LES ORPHELINS DE DUPLESSIS » à Radio-Canada dimanche soir à 20h. (présenté en deux tranches de 2 hrs, dim. 16 et 23 mars ’97 et reprise en décembre 2003) Comment au delà des faits, peut-on comprendre le sens « KARMIQUE » de cette tranche de la réalité de milliers d’enfants abandonnés… et de la responsabilité sociale de cette époque déniée par tout un peuple, celui du Québec ? À lire dans le livre « ALDAÏRA » publié chez Louise Courteau éditrice.(similitude avec l’holocauste Extrait des archives d’Ésotérisme expérimental Thème :Un Orphelin de Duplessis Invité :Joseph Martin un des nombreux « enfants de Duplessis « EXTRAIT D’UNE « Je suis un enfant de Duplessis « O de 11 min Lien audio Ici- #juif et présage à l’arrivée d’un temps nouveau)JOSEPH MARTIN
ORPHELIN DE DUPLESSIS Extrait des archives d’Ésotérisme expérimental
Thème : Un Orphelin de Duplessis
Invité : Joseph Martin
un des nombreux « enfants de Duplessis »EXTRAIT D’UNE ENTREVUE
« Je suis un enfant de Duplessis » AUDIO de 11 min.Un touchant témoignage
M. Joseph Martin est l’un des milliers d’enfants abandonnés aux systèmes publics entre 1939 et 1960, au Québec. Son témoignage confirme les pires abus exposés dans la dramatique présentée à Radio-Canada en mars 1997.En écho à la série dramatique présentée à la télévision d’état sur le sort subi par des milliers d’orphelins entre 1940 et 1955 au Québec, voici l’un d’eux: Joseph Martin. Déjà, son nom est significatif. Tous les garçons, au Québec, dans ces années là portaient (surtout comme deuxième prénom) le nom de Joseph, alors que les filles portaient le nom de Marie. Martin est aussi le nom banal passe-partout. En effet, nous apprenons que ce nom a été utilisé dans « son » orphelinat par d’autres enfants qui ont été tués (avant lui) après avoir subi toutes sortes de sévices (viols, brutalité…). Lui a eu l’oeil gauche crevé après avoir été violé… pour le faire taire !Son témoignage empreint de chagrin, plus que de révolte, confirme les pires situations qu’on retrouve dans le film « LES ORPHELINS DE DUPLESSIS » à Radio-Canada dimanche soir à 20h. (présenté en deux tranches de 2 hrs, dim. 16 et 23 mars ’97 et reprise en décembre 2003) Comment au delà des faits, peut-on comprendre le sens « KARMIQUE » de cette tranche de la réalité de milliers d’enfants abandonnés… et de la responsabilité sociale de cette époque déniée par tout un peuple, celui du Québec ? À lire dans le livre « ALDAÏRA » publié chez Louise Courteau éditrice.(similitude avec l’holocauste juif et présage à l’arrivée d’un temps nouveau)
RÉPERTOIRE COMPLET
des enregistrements de témoignages de faits vécusJean Guy Labrosse     J’ai été souvent isole en cellule en camisole de force et attache directement sur le sommier du lit sans matelas qui était fixe sur le sol dans ma cellule. J’ai écris deux livres qui sont disponibles uniquement dans les bibliothèques publique et sont intitules « Ma Chienne De Vie » & « L’Orphelin Esclave » qui sont disponibles dans toutes les bonnes librairies. Vous pourrez connaitre l’histoire horrible et véridique d’un enfant Orphelin dont la vie fut un veritable enfer
AVIS aux cinéastes qui désire tourner un documentaire sur des histoires d’horreur vécues !Je suis a la recherche d’un cinéaste qui pourrait tourner des scènes inédites de Saint Michel d’Archange dans les tunnels souterrain de la mort, ou se déroulait toute la magouille des sœurs Grises. Je pourrais vous raconter en détails toutes les horreurs qui y ont été commis. Je suis le seul a avoir une autorisation spéciale pour visiter les tunnels de la mort dans cet établissement dont personne ne connait car tout ce qui se passait dans cet établissement de frauduleux etait souterrain. Ce que je vais vous faire connaitre est encore bien pire que ce que Joseph Martin vous a parle. Le documentaire sera tourne en deux parties dont une sera consacrée sur l’abattoir humain de Québec, la pire histoire d’horreur jamais vécue sur la planète.

Bruno Roy dénonce la conspiration de l’Église et de l’État

Date de diffusion : 27 avril 1994                      bruno-adamas-roy

En 1994, Bruno Roy publie un essai pamphlétaire sur les enfants de Duplessis, Mémoire d’asile, ainsi qu’un recueil de poèmes sur le thème de l’abandon. Porte-parole du Comité des orphelins de Duplessis, l’auteur mène une croisade avec ses compagnons d’infortune afin de « mettre fin à la conspiration du silence ». Dénonçant le concordat entre l’Église et l’État à l’époque duplessiste, Bruno Roy estime que « c’est tout un système qu’il faut accuser ».

Né à la Miséricorde en 1943 de parents inconnus, Bruno Roy grandit à la crèche Saint-Paul. En 1950, il est admis au Mont-Providence. Lorsque l’établissement devient un hôpital psychiatrique, en 1954, les médecins le considèrent comme étant un « arriéré mental ». En 1992, il soutient pourtant une thèse de doctorat en littérature à l’Université de Sherbrooke. Poète, essayiste et romancier, Bruno Roy se considère comme un « cas d’exception » qui ne justifie en rien le système d’enfermement dans lequel il a été maintenu avec plus de 4000 autres orphelins.

Claque dans la face» Hervé Bertrand

Statue de Maurice Dupelssis
Statue de Maurice Dupelssis

Les dissidents ont reçu la décision de la juge comme «une claque dans la face», selon leur leader, Hervé Bertrand. Plusieurs ont souligné que les victimes de sévices étaient marginalisées depuis la création, en avril 2001, de deux catégories de membres: les membres réguliers ayant été internés et les membres associés, qui ne pouvaient avoir qu’un représentant à l’exécutif. «Lors de l’assemblée sur l’entente, Bruno Roy avait fait sortir les membres associés», dénonce un des dissidents, Lionel Lambert.

Les dissidents entendent respecter la décision de la cour. Ils comptent cependant s’assurer que les élections auront bel et bien lieu le 15 septembre prochain, ayant déjà été reportées à deux reprises.

La Cour supérieure entendra de nouveau les deux parties le 15 juillet. Le tribunal se prononcera alors sur la pertinence de prolonger l’injonction jusqu’à ce que la question de la légitimité de l’élection soit débattue sur le fond.

 

Histoire d’Huberdeau.

Le Calvaire et le bourreaux des orphelins de Duplessis   

  Adoption-Émotions-Retrouvailles :: Huberdeau Orphelinat ( 1946 à 1955 ) 

Je vais mettre les documents dans un album , j’ai rencontré quelques-uns de ces orphelins)

L’Orphelinat de Huberdeau dans les Laurentides, plusieurs enfants ( garçons ) qui n’étaient pas adopté vers l’âge de 6 et 7 ans quittaient les crèches ou les maternités de Montréal pour cet endroit, qui pour plusieurs d’entre eux n’oubliront jamais cet enfer vécu à cet Orphelinat.

Après des décinies de silence, certain parmi ces centaines d’orphelins que la communauté des Frères de la Miséricorde hébergeait alors à Huberdeau dans les Laurentides, ont consenti à se livrer d’un douleureux secret: Ils auraient subi pendant de longue années de sevices sexuel et de la violence physique de la part des Frères de la Miséricorde qui les gardaient au pensionat. Ils ont été abusés par des religieux.

Il y a de quoi à faire frémir.
Sodomie, fellation, jeux sexuels divers, on se rend compte que ces enfants étaient pour plusieurs des Frères de la Miséricorde de cet orphelinat non seulement de simples esclaves sexuel, mais en plus de la main d’oeuvre à bon marché que l’on faisait travailler sur une ferme de ces frères.

Pire, les enfants qui ont fréquentés l’institution où on était censé leur prodiguer un minimum d’éducation n’ont jamais reçu aucun bulletin ni aucun certificat de reconnaissance scolaire.

Où est situé Huberdeau: Huberdeau, Arundel, St-Remi d’Amherts, St Jovite, ou par l’autre route au  nord de Morin Heights . Huberdeau est dans ce coin là, au nord de St-Jérôme

 

 

Radio-Canada.ca – Nouvelles: Les orphelins d’Huberdeau brisent le silence

Les orphelins d’Huberdeau brisent le silence

Mise à jour le dimanche 23 février 2003, 7 h 02 .
.

Un reportage de l’émission Zone Libre, diffusé vendredi soir, à l’antenne de Radio-Canada, a levé le voile sur une autre page sombre de l’histoire du Québec des années 1940 et 1950 : celle de centaines d’orphelins que la communauté des Frères de la miséricorde hébergeait alors à Huberdeau, dans les Laurentides.Extrait vidéo

.

Après des décennies de silence, certains d’entre eux ont consenti à se libérer d’un douloureux secret. Ils auraient subi pendant de longues années des sévices sexuels et de la violence physique de la part des frères qui les gardaient au Pensionnat d’Huberdeau.

La Conférence des évêques du Canada a consenti à rencontrer, en avril prochain, les représentants de différents groupes du pays qui estiment avoir été lésés par l’Église catholique. Les orphelins d’Huberdeau y seront. La conférence souhaite ainsi apaiser le ressentiment de ceux qui disent avoir été abusés par des religieux. Mais en ce qui concerne le cas du pensionnat d’Huberdeau, Mgr Schonenbach reste évasif sur les actions que pourrait prendre l’église.

Martin L’Écuyer, un ancien pensionnaire qui a brisé le silence et ses camarades du pensionnat d’Huberdeau exigent des excuses et une compensation équivalente à ce qu’ont reçu les Orphelins de Duplessis, soit 25 000$. Mais avant tout, ils espèrent que les Québécois les croiront.

 

 

Des enfants abusées par les frères de la Miséricorde

Bruno Roy dénonce la conspiration de l’Église et de l’État

Mise en ligne le 7 nov. 2011
Bruno Roy dénonce la conspiration de l’Église et de l’État
décret 916 pour mettre ces enfants débilitées mental
ATTENDU que le Mont-Providence, de Montréal, est une institution reconnue d’Assistance Publique, conformément aux Statuts Refondus de Québec, 1941, chapitre 167, section III, article 9 et qu’elle fait partie de la classe D-2 pour l’éducation des arriérés mentaux;
ATTENDU QUE la communauté des SS. de Charité de la Providence désire faire de cette institution un hôpital pour la traitement des idiots et des séniles et qu’elle s’engage à prendre 1,000 de ces malades;
ATTENDU QUE le Comité d’hospitalisation du Québec recommande la transformation du Mont-Providence en hôpital pour le traitement des idiots et des séniles; ATTENDU QUE les religieuses s’engagent à faire les réparations nécessaires pour la garde de ces malades;
ATTENDU QUE les dites religieuses s’engagent à ne donner ou constituer aucune hypothèque sur leur immeuble et terrain actuels du Mont-Providence, sans le consentement du Lieutenant-gouverneur en conseil;
ATTENDU QUE une fois cette institution transformé en hôpital, les religieuses s’engagent à ne pas changer cette oeuvre d’hospitalisation pour un autre, sans le consentement du Lieutenant-gouverneur en conseil;
ATTENDU QU’il y a un besoin extrêmement urgent d’avoir plus de lits pour hospitaliser les cas de maladie mentales;
ATTENDU QUE la communauté des SS. de charité de la Providence, s’engage à appliquer le présent octroi au Ministère de la santé, exclusivement aux fins nouvelles ci-dessus;
ATTENDU QU’il est urgent de venir en aide aux Révérendes Soeurs de Charité de la Providence pour l’aménagement et la transformation du Mont-Providence;
IL EST ORDONNÉ en conséquence, sur la proposition de l’honorable Ministre de la santé;
QU’un octroi au montant de trois millions de dollars (3,000,000.00) soit accordé au Mont-Providence (RR. SS. de Charité de la Providence), de Montréal et payé a raison de un million de dollars (1,000,000) par année, pendant trois (3) ans, à compter de l’année fiscale 1954-55, conformément aux dispositions de la Loi relative aux maladies mentales, chapitre 47. 15-16 George VI. 1951-52, article 2, et à la Loi de l’impôt provincial sur le revenu (l954);
QUE, de plus, advenant le transport de cet octroi à une société de fiducie, société bancaire, ou toute autre institution de ce genre, le Ministre de la santé, ou le sous-ministre, soit autorisé, le cas échéant, à signer, pour et au nom du gouvernement de la province, tout acte ou contrat relatif au transport de cet octroi en faveur de telle société.
[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=MjIlAxv-fNk[/embedyt]
Pas juste de l’église et l’état il y a aussi les religieuses (sœur de la charité de la Providence),elles ont signé le décret 816.
et les psychiatres du Québec ont conspiré en accord avec les autres responsables mentionnés en haut