Bruno Roy

Qui est Bruno Roy pour Hervé Bertrand .

1-Un vraie dictateur 2-tricheur-3-Un imposteur 4-Un contrôleur 5-Paresseux 6-Un faux Roy Damas Bruno Roy 7-Un bavasseur 8-Un défroquer de prêtres qui a défendu les victimes avec amertume il avait honte de les amener avec lui tan disque moi j’avais emmener plusieurs orphelins et orphelins aux parlement de Québec jamais seule lui a tous fait tout seul avec l’avocat de Bruno et non l’avocat des orphelins Avocat Yves Lauzon, d’ailleurs il le disait souvent devant nos assemblée et moi j’ai compris le message.
Bruno il était dans ma salle a St-Gérard Majella en même temps que moi, mais il est partie un an avant moi pour aller dans un orphelinat a Joliette que la sœur Olive des Anges tout un Anges, la envoyer pour le faire instruire avec un autres garçon Eugène Laurier.
Mais dans ma salle il n’était pas amis de tout les Orphelins il était le chouchou de cette gosse sœur Olive que ont l’appelais. Mais cette sœur la elle était très très sévère et apocrite elle avait toujours un tablier pour caché ses outils de vengeance. Quand un enfant écoutais pas elle sortait une paire de ciseau pour nous en donné sur le tète. J’ai encore des marque de ciseau sur ma tète un sillon de cratère quand je passe mes doigts dessus je cens cette ligne renfoncer qui me donne cherre de poule encore plusieurs autres cicatrices de ma jeunesse..
Sœur Olive me l’aichais pas elle me tapait a tous les semaines elle s’en donnais a cœur joie par ce que je faisais pipi avec gros un bolo en bois épais elle avait fait faire en même temps des claquettes pour ne pas parler elle fessait du bruit avec cette claquette ont a appris des codes debout un coup deux coup assit marcher surtout dans la chapelle etc. après le bolo elle nous envoya dans un bain froid elle disait ca va vous rappeler qu’il ne faut pas faire pipi dans sont lit. Ont avait tous peur de cette grosse Olive.
Quand je me faisais abusé par des moniteurs, elle me traitait de menteur même une fois elle est allé voir le prêtre elle venait me voir pour me faire traiter de menteur. Un jour un nouveau prêtre arriva il ma presque pris sur le fais j’étais assit a terre en pleurant ca venait justement ce passé j’avais même du sperme dans mes main et ma mit 50 sous dans ma poche arrière pour que je ne pleure pas, je n’en voulais pas di 50 sou, le prêtre ma fait relever pour m’emmener devant la sœur supérieure pour raconté ce qui venais tout juste se passé.
L’abbé Paul Desroches fait un bon ultimatum sévère envers la supérieure, car il en avait beaucoup qui se faisait abusé, il y avait des concours entre les employés qui en auras le plus et qui prendrais les plus beau garçons qu’étais devenue une coutume dans cette institution. L’abbé dit fort si vous ne faite rien Lundi matin j’appelle la police provincial pour faire le ménage dans ce bord. Le lundi matin L’abbé Desroches dit a la sœur olive il s’en va ailleurs et préparer le pour sortir de hors, moi j’aie dit a la grosse Olive enfin vous voyer je ne suis pas menteurs, je vais débarrasser de vous voila, je volais dire ma grosse mais l’abbé Paul Desroches ma dit de faire attention dans mes paroles.

L’abbé Paul Desroches m’envoyas au Mont-St Antoine pour apprendre un métier j’étais très content je l’ai remercie je lui dis j’espère que vous aller faire le ménage dans cet édifice la ma dit oui mais si je brasse trop ils vont me mettre dehors d’ailleurs il mon déjà averti.
Mont-St Antoine c’est les paradis après l’enferre J’ai appris un métier et ma vie allait de plus en plus mieux. Ais le dossier des orphelins me donnait un raison de continuer la bataille car dans mon lit au Mont-providence 1957 je me suis promis de régler en justice ce dossier avant l’an 2000 Mais les embuches commissaires à tous les niveaux.
Dans une soirée au Patro Le Prévost a Montréal il y avait une rencontre des enceints du Mont-providence qui se rencontrais, car mon dossier prenais de l’ampleur et soudain je voie Bruno Roy je vais le voir je lui dis que J’aimerais que tu sois avec nous dans ce dossier il ma dit oui aujourd’hui je le demanderais jamais mais sa se fut.
Je le l’installe dans le CA du C.O.O.I.D sa va de plus en plus devant les médias, moi Hervé Bertrand moins d’instruction que Bruno y en je le met dans le CA en charge des médias jusqu’à la sa va un moment donner je vais chez l’avocat Robert Fauteux dans un diner Barbecue un supposer amis commence un sujet il dit a Robert Fauteux Hervé n’a pas l’Étoffe d’un leader il a la difficulté a s’exprimer devant le publique mais Mme Fauteux me connaissait elle se lève furieuse en disant ce n’est pas l’instruction mon gars qui va mener a bien cette bataille mon amis dit ‘elle c’est la conviction qui est encore plus important dans un bataille, J’étais content d’attendre ses phrases.
Mais je me sus emporter par je ne sais pas encore mais j’avais fait une promesse avec celui qui avait dit que je n’avais pas l’instruction cette amis me jouais dans le dos. Je n’étais pas assez sévère car le deux son former une amitié en Bruno chacun avait leur intérêts mais j’aie appris tout ça il était trop tard. Tout le dossier a été après un vrai fiasco
J’ai senti le Bruno du Mont-Providence un ressortissant il a mis tous ses amis dehors pour mener a lui-même devant la politique et les tribunaux, se dossier donc j’avais piloté au commencement, présentement nous somme plus bas ou nous avions commencé au Ministère social de la solidarité du Gouvernement de la république de bananes de l’emploie, l’immigration en dessous du tapis avec sept décret improviser de Lucien Bouchard l’imposteur les mêmes qualificatif de sont amis juré de Bruno Adamas Roy.
Excusée mes fautes pas de secrétaire particulière : Comme nos députées
J’ai reçu l’héritage réservé aux enfants nés hors mariage sans le consentement des deux diocèses de l’entité de l’Église catholique de Rome.

 

Bruno Roy Bruno Roy (1943-2010) était essayiste, poète et romancier. Cofondateur de la Maison des écrivains de Montréal, il a été président de l’UNEQ pendant plus de douze ans. Il s’est également distingué par un infatigable activisme en faveur des causes du Québec français et des orphelins de Duplessis. Bruno Roy

Mémoire d’asile

La tragédie des enfants de Duplessis

Depuis quelques années, la tragédie des enfants de Duplessis a été révélée au grand jour. Aujourd’hui, les orphelins de Duplessis, devenus adultes, prennent conscience du traitement cruel qui leur a été infligé. Ils demandent réparation.

Parution : 15 avril 1994, 254 pages ISBN-13 : 9782890526044 Code barre : 9782890526044

22.50 $   /   17.00€   Bruno Roy ces livres sont sur le Marché dans les bonnes  librairies

Bruno Roy

   61oK1yveodL._AA1500_51XVJlhqwaL._SL500_AA300_   413MFFSWDPL._SL500_AA300_ 517Dyq8abjL._SL500_AA300_ 518XFAA1RHL._SL500_AA300_

 

 

 

   bruno actualité

L’actualité

 

Bruno Roy, président du Comité des orphelins de Duplessis,
à la tête d’une manifestation en février 1999, à Montréal.

« Faire des excuses, a dit le cardinal Turcotte à la conférence de Presse du 15 septembre dernier, c’est perdre notre temps ». C’est une chose de refuser, c’en est une autre de le faire avec mépris et mensonge volontaire. Bref!
Malgré la gifle brutale et méprisante de l’Église catholique qui refuse d’exprimer des excuses et donc de reconnaître ses torts, nous poursuivrons notre lutte difficile. Nous sommes en ce moment à établir avec le bureau du Premier ministre les modalités d’une rencontre avec monsieur Bouchard, rencontre qu’il a acceptée à ma demande. Cette rencontre doit nous sortir de l’impasse dans laquelle le gouvernement du Québec a mis les oprhelins de Duplessis Si, rencontre ou pas, l’impasse est maintenue, il nous faudra conclure à la fin des négociations avec le gouvernement du Québec. La rupture sera alors totale. La société distincte de l’injustice sera chose faite.
Devant l’échec d’un règlement hors-cour, y a-t-il d’autres recours? Bien sûr, nous avons déjà commencé à les évaluer. Devons-nous retourner à la Cour? Si oui, comment? Des pistes existent mais il ne faut pas refaire les erreurs du début. Devons-nous aller du côté d’une enquête royale du Canada? La province de Terre-Neuve, par exemple, a commandé et obtenu une enquête royale. Ce qui, dans leur dossier, leur a permis un règlement sur la base d’une indemnisation pour chacune des victimes. Certains m’ont proposé d’aller à l’ONU. Il faut savoir qu’avant d’aller à l’international, il faut avoir épuiser tous les recours dans son propre pays, telle l’enquête royale du Canada, par exemple.
Certains d’entre vous l’ignorez, mais au début de septembre 1999, en Colombie-Britannique, un important jugement de la Cour suprême a déclaré que le gouvernement fédéral et l’Église anglicane sont conjointement responsables pour les abus subis par un jeune autochtone. À ce que je sache, ce ne sont pas tous les prêtres anglicans de la province qui ont l’ont agressé, pourtant l’Église, en tant qu’institution, est responsable. Ce jugement est véritable un espoir pour notre dossier. Selon le juge, 60% du blâme revient à l’Église anglicane et 40% au gouvernement fédéral. L’Église est blâmée plus sévèrement car elle savait que ces abus avaient eu lieu et qu’elle a tenté de les dissimuler.

Qu’attendent les autorités compétentes du Québec? Dirigeants religieux, médecins et politiciens étaient au courant des faux diagnostics.
Dans un esprit d’ouverture mais sans naïveté, les orphelins de Duplessis ont annulé le boycot de la quête qui avait été prévu le 3 octobre dernier. Ils ont demandé une rencontre aux représentants de l’Assemblée des évêques afin de leur présenter des preuves historiques (documentaires) attestant de l’authenticité de leur point de vue. Ils ont également profité de l’occasion pour souligner qu’il n’a jamais été question, dans leur recherche de justice, de mettre en cause l’œuvre historique et le dévouement des religieux et religieuses du Québec. Ils ont également précisé que leur dossier n’est pas centré sur « la question des agressions sexuelles dans un milieu systémique de violence » ainsi que les évêques l’ont laissé entendre lors de la conférence de presse du 15 septembre dernier. Ce qui a été systémique, ce sont les faux diagnostics, l’internement illégal, la main d’oeuvre gratuite, l’absence d’instruction. À ce jour, à leur demande de rencontre, il n’y a pas eu de réponse affirmative.

Quant au Collège des médecins, il tarde, au nom de la profession, à annoncer ses excuses, sinon ses regrets. Leur silence est lourd d’interrogations. Les orphelins de Duplessis ne les ont pas oubliés. Ils attendent un moment propice pour intervenir.
___________________

Mon opinion sur Bruno Roy pour moi c’est un dictateur qui veut tout contrôler ce qui a fait avec des personnes peut d’esprit. Il se croyait supérieure a ses confrère et consœur a cause de sont langage  articulé bien étoffé une présentation sérieuses ont dirait d’un premier ministre.

Moi des personnes m’avais dit; C’est la conviction qui est importante mais l’acharnement des ses amis mon laisser passé ma parce comme président et si serais a commencer je l’aurais pas laisser car je suis très déçu du résulta  des négociations pour les orphelins (es) de Duplessis ,pourtant les autochtones se sont tenue debout et ont reçu plus que 12 milliard de dollars et c’est pas finit Hydro Québec leur donne de l’ouvrage installation des éoliennes en plus il vont recevoir des dividendes donc les Québécois vont payer durant plusieurs génération A je pourrais vous en raconter sur cette personne qui n’avait plus confiance a personnes il travaillait seul prenais les décisions se montre autoritaire.

Un jour avant de quitter la présidence dans un CA il voulais mettre un nouveau Logo mais il a fait sa tête ont a voter non au projet il a mit dans ses documents et sur le cite des orphelins de Duplessis voici sont logo autoritaire trois personnes qui en dit long 1er Lucien Bouchard  2ime Yves Lauzon Avocat de Bruno Roy  pas des orphelins 3-troisième  Bruno Roy lui même qui ont mit en oeuvre de saboter le dossier.

logo_orp1

Visage des trois vendus

je n’en voulait pas j’ai voter non avec mes confrères il a mit quand même 

C’est le pire des pires dossier au Canada ont a subit trois fois plus que les autochtones. Nous avons reçu en bas des miette de demis excuser pas de réparation  nous somme a la merci du plus bas échelons du gouvernement nous somme près des émigrants a la dérive du Ministère de  la solidarité du gouvernement pas notre solidarité de nos victimes.