l’enfance Rencontre des orphelins 1979

Mise en ligne le 6 nov. 2011
03 01l’enfance internée.MOV De la crèche à l’asile : l’enfance internée
Les personnes responsables et les orphelins se retrouvent dans un Hôtel de Montréal fêter 20 Anniversaire des Marronniers
Orphelins : Hervé Bertrand Ma femme Claire Galipeault, Guy Royal, Jacques Roger, Bernardin Rousseau, Vincent De Villiers, Lucien Landry, Claude Bertrand, Jean Claude Labonté, Responsables : L’abbé Roger Roy , Sœurs Gilberte Villeneuve,
1954 17 mars Orphelins 18 mars assimilé Orphelins débilité mental.

[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=GJ-F61viTcw[/embedyt]

Les orphelinats et les écoles étaient sous la responsabilité du gouvernement provincial. Dans les années 1940, alors que le Premier ministre du Québec était Maurice Duplessis et jusque dans les années 1960, le gouvernement du Québec, en coopération avec l’Église catholique romaine qui gérait les orphelinats, a développé une stratégie pour obtenir des subventions fédérales pour des milliers d’enfants, dont la plupart étaient devenus orphelins en étant abandonnés de leurs mères célibataires. Dans certains cas, les orphelinats catholiques ont été reclassifiés comme des institutions de soins de santé ; dans d’autres, les enfants ont été déplacés vers des asiles existants. Parmi les institutions visées, mentionnons Mont-Providence (Hôpital Rivière-des-Prairies) 1, Baie-St-Paul 2, Huberdeau3, St-Jean-de-Dieu (Hôpital Louis-H.-Lafontaine) 4, St-Michel-Archange (Centre hospitalier Robert-Giffard) 5, et St-Julien de Ferdinand d’Halifax 6,7.